Qu’est ce que le stress oxydant ?

Notre santé réside dans l’équilibre de deux fonctions essentielles que sont :

  • l’apport de nutriments, nos matières premières, issues de l’alimentationquotidienne et indispensables à la vie de nos cellules régissant lefonctionnement optimal de notre organisme
  • le nettoyage via ses mécanismes de défense, de détoxification etd’élimination comme le ferait une armée pour assurer sa défense en cas de pénétration d’intrus

Le maintien de cet équilibre dépend :

  • des sollicitations externes imposées à notre organisme: agents infectieux, polluants, effort intellectuel ou physique…
  • de ses ressources disponibles pour y faire face : capital génétique et nutriments issus de notre alimentation

« Face à un environnement extérieur en perpétuel mouvement, l’individu, mais aussi plus globalement, tout être vivant, doit conserver une stabilité intérieure pour se maintenir en vie » Claude Bernard.

L’oxydoréduction qui module la vie cellulaire de façon transitoire et réversible, est une activité essentielle à la physiologie harmonieuse de l’organisme et de la cellule pour maintenir cette stabilité intérieure ou homéostasie.
Une production maitrisée des dérivés réactifs de l’oxygène issus de cette modulation assure les fonctions vitales de santé.

Une production insuffisamment contrôlé aboutit à une activation excessive de ces voies de signalisation dangereuses de la cellule : c’est le stress oxydant.
Le stress oxydant est le contributeur pathogénique majeur de toutes les maladies notamment celles liées à l’âge, au vieillissement, aux pathologies inflammatoires et métaboliques: maladies cardiovasculaires et neuro dégénératives, troubles du comportements, ostéoporose et parfois cancers.

Le dysfonctionnement des systèmes de régulation de l’oxygène et de ses métabolites est à l’origine des phénomènes de stress oxydant avecpour conséquences :

  • Impacts sur les glucides, les lipides, les protéines et les acides nucléiques
  • Peroxydation lipidique des acides gras polyinsaturés
  • Oxydation des nucléosides

Pour retrouver un équilibre vertueux, il est nécessaire de mettre en évidence les impacts biologiques et les besoins nutritionnels de l’organisme pour y remédier.

Attention :
La prescription d’antioxydants ne doit pas être systématique. La défense immunitaire, anti infectieuse, anti cancéreuse, exige des activités oxydantes élevées pour détruire les agents immuns, infectieux, et les cellules cancéreuses. Seule l’élévation de marqueurs traduisant une activité oxydante trop élevée, endommageant les structures cellulaires, justifie la prescription d’antioxydants.

Le retour à la santé et à l’équilibre vital de l’organisme passe par l’identification de ses besoins en éléments simples appelés nutriments, les sources alimentaires de ces nutriments, et leurs orchestrations biologiques et métaboliques pour assurer son fonctionnement optimal, sa réparation et sa détoxification.

Par l’exploration du métabolisme et l’apport des nutriments essentiels issus d’aliments compatibles avec ses outils enzymatiques, la nutrition détoxicologique permet de respecter ses propres capacités d’assimilation, d’assurer ses fonctions de détoxification et d’optimiser ses systèmes de défenses avec pour unique objectif : durer le plus longtemps possible dans les meilleures conditions possibles.